Chaque année, Eurostat publie une étude sur l’état des lieux du E-commerce en Europe. Elle offre une vue d’ensemble sur les ventes digitales selon différents critères. L’idée est alors de booster le E-commerce en Europe afin de faciliter les échanges et de mieux répondre aux demandes des consommateurs.

 

Dans cet article, nous verrons les statistiques sur le commerce électronique dans l’Union Européenne d’après les usages des technologies d’information et de communication (TIC) et du E-commerce en entreprise.

 

La stabilité des ventes en ligne ces dernières années

 

En 2017, une entreprise sur cinq réalise des ventes en ligne dans l’UE. Le chiffre d’affaires de ces ventes atteint alors 17% de la totalité du chiffre d’affaires des entreprises de plus de 10 employés.

 

Entre 2008 et 2017, de plus en plus d’entreprises dans l’UE vendent des produits en ligne et ont leur chiffre d’affaires qui augmente. D’après le tableau ci-dessous, il est possible de voir que ces données fluctuent selon la taille de l’entreprise.

Eurostat
Ventes en ligne et chiffre d’affaires des ventes en ligne, 2008-2017, UE-28 (% entreprises, % chiffre d’affaires total) source : Eurostat
Eurostat
Ventes en ligne et chiffre d’affaires des ventes en lignes selon la taille de l’entreprise, 2013-2017, UE-28 (% entreprises, % chiffre d’affaires total) source : Eurostat

En 2017, 42% des grandes entreprises réalisent des ventes en ligne, ce qui correspond à 24% du chiffre d’affaires total des grandes entreprises. De la même manière, 28% des entreprises moyennes vendent en ligne, générant 13% du chiffre d’affaires total de cette même taille d’entreprise. Enfin, 17% des petites entreprises vendent en ligne, générant 7% du chiffre d’affaires total de cette catégorie.

L’écart entre les statistiques e-commerce selon le pays

Les ventes en lignes peuvent être effectuées via un site internet ou une application, mais aussi par une voie automatique qu’on appelle « échange de données informatisé » (EDI). Les entreprises ont le choix de proposer l’une de ces deux options, ou encore les deux, à leurs clients.

Par exemple, en 2017, la Bulgarie a 8% de ses entreprises qui vendaient en ligne contre 35% des entreprises en Irlande. La Suède et le Danemark suivent de près avec tous les deux 32% de leurs entreprises, accompagnés de la Belgique (30%) et des Pays-Bas (27%).

Eurostat
Ventes en ligne réalisées via internet ou de type EDI, 2017 (% entreprises) source : Eurostat

Les entreprises générant des ventes en ligne grâce au canal web

Certaines méthodes de ventes en ligne permettent d’avoir un processus de vente plus rapide et plus efficace. On différencie généralement les ventes web et les ventes de type EDI, selon le mode utilisé par le client pour passer sa commande.

Ainsi, pour l’étude sur les usages des TIC et du E-commerce en entreprise, les sondés ont indiqué s’ils recevaient leurs commandes via un site web ou applications (ventes web) ou dans un format permettant l’automatisation du processus (ventes de type EDI). Ce dernier peut être un format EDI ou XML, c’est-à-dire un « langage de balisage extensible », par exemple.

Les entreprises considèrent qu’il est important d’être visibles sur internet. Ainsi, il est de plus en plus courant d’avoir un site web ou une application mobile pour une entreprise. Ceci est surtout vrai, lorsque le site web ou l’application offre aux clients la possibilité de passer leur commande par voie informatisée.

Comme indiqué dans le graphique ci-dessous, en 2017, 71% des entreprises de l’UE vendent en ligne via un site web ou une application, alors que 17% utilisent seulement les ventes de type EDI et 12% fonctionnent avec les deux méthodes.

La part des entreprises recevant des commandes en ligne via un site web ou une application est très large pour la plupart des membres de l’UE. Ainsi, les chiffres vont de 53% pour la République Tchèque à 91% pour la Grèce. D’un autre côté, la part des entreprises passant par les messages de type EDI pour leurs ventes en ligne s’étend de 4% pour la Grèce à 26% pour la France, suivie de près par le Portugal (25%). Enfin, les entreprises utilisant les deux méthodes sont de 25% en Irlande et 24% en République Tchèque.

Eurostat
Ventes en ligne réalisées via internet ou de type EDI, 2017 (% entreprises effectuant des ventes en ligne) source : Eurostat

La majorité des entreprises du domaine de l’hébergement reçoit ses commandes via des sites web ou des applications (99%), alors que seulement 8% des entreprises vendent en ligne via des messages de type EDI. Mais dans le secteur de la production industrielle, plus de la moitié des entreprises effectuant des ventes en ligne déclarent avoir reçu des commandes via des messages de type EDI.

Généralement, les commandes reçues proviennent de sites web et applications. Il faut également noter que 87% des petites entreprises vendant en ligne ont tendance à les réaliser sur le web. Du côté des grandes entreprises, 65% d’entre elles reçoivent des commandes via des sites web ou des applications.

Eurostat
Ventes en ligne via web et type EDI réparties par activité économique et taille, UE-28, 2017 (% entreprises effectuant des ventes en ligne) source : Eurostat

Le chiffre d’affaires des ventes de type EDI est plus important que celui des ventes web

En 2017, les entreprises de l’UE réalisent 17% de leur chiffre d’affaires grâce aux ventes en ligne. Cette part concerne donc les ventes réalisées via des sites web ou applications mobiles ou via des messages de type EDI.

Cependant, le chiffre d’affaires des ventes de type EDI représente 11% du chiffre d’affaires total, alors que celui des ventes web n’est que de 7% avec 3% de ventes en ligne à des clients privés. 

Eurostat
Chiffre d’affaires des ventes en ligne selon leur caractère B2BG ou B2C, 2017 (% chiffre d’affaires total) source : Eurostat

Le graphique ci-dessous montre que les grandes entreprises (plus de 250 salariés) ont le plus grand chiffre d’affaires (24%) et qu’il provient majoritairement des ventes de type EDI (16%).

Les entreprises du secteur de l’hébergement ont le plus grand chiffre d’affaires des ventes en ligne (32%), suivies des entreprises de production industrielle (22%). Dans la première catégorie, la majorité des ventes en ligne provient du canal web (28%), tandis que dans l’autre, la majorité des ventes en lignes sont de type EDI (18%).

Eurostat
Chiffre d’affaires des ventes en ligne selon leur provenance (web ou type EDI), réparti par activité économique et taille, 2016 (% chiffre d’affaires total) source : Eurostat

En 2017, parmi les pays membres de l’UE, la part du chiffre d’affaires des ventes en ligne en Grèce et à Chypre est de 5%, contre 35% en Irlande, suivie de la Belgique (32%).

Parmi les ventes de type EDI, la part du chiffre d’affaires va de 1% en Grèce à 21% en République Tchèque et en Irlande.

De plus, la part du chiffre d’affaires des ventes web va de 2% en Bulgarie et en Slovénie à 15% en Belgique.

Eurostat
Chiffre d’affaires des ventes en ligne selon leur provenance (web ou de type EDI), 2017 (% chiffre d’affaires total) source : Eurostat

Le site web comme principal source des ventes web

Il existe différentes sources pour les ventes web, tels que vos sites web et applications mobiles ou ceux des marketplaces sur lesquelles vous vendez. Les marketplaces, et les plateformes e-commerce plus généralement, facilitent la croissance économique en permettant aux vendeurs d’avoir accès à de nouveaux marchés et ainsi atteindre de nouveaux clients au prix le plus bas.

L’étude sur les usages des TIC et du E-commerce en entreprise montre qu’en 2017, 87% des entreprises de l’UE vendent sur leur propre site web ou applications mobiles, alors que 40% vendent sur des marketplaces. La Croatie, la Slovaquie et la Finlande affichent 97% chacun de ventes en ligne via leur site web ou application, tandis que le Luxembourg et la Slovénie arrivent en dernier avec respectivement 69% et 67%.

Par contre, du côté des ventes via les marketplaces, la Finlande, la Croatie, le Danemark et la République Tchèque sont les derniers avec moins de 20%. Celles-ci sont plus courantes en Italie (64%), à Chypre et en Pologne (53% tous les deux).

Eurostat
Ventes web réalisées via le propre site web ou applications et via les marketplaces, 2017 (% entreprises effectuant des ventes web) source : Eurostat

Le chiffre d’affaires des ventes web réalisées via les sites web et les applications du e-commerce

Dans l’Europe à 28, en 2017, les entreprises réalisent 7% de leur chiffre d’affaires total avec les ventes web, dont 6% via des sites web ou applications et 1% seulement de ventes sur des marketplaces. L’Irlande a le plus haut chiffre d’affaires des ventes web réalisées via des marketplaces (3%).

Eurostat
Chiffre d’affaires des ventes web réalisées via les sites web et les applications ou via les marketplaces, 2017 (% chiffre d’affaires total) souce : Eurostat